Quelles solutions si vous commencez à perdre vos cheveux ?

On dit souvent que la chute de cheveux est un phénomène naturel, que ce n’est pas grave et qu’il faut l’accepter. Cependant, lorsqu’on se réveille le matin, et que l’on remarque une quantité importante de cheveux sur l’oreiller ou sur la brosse, c’est surtout le malaise qui prime. Les personnes qui souffrent de calvitie connaissent parfaitement ce sentiment. Pour ralentir la chute de leurs cheveux, divers traitements peuvent être proposés par les médecins.

Quelles sont les principales causes de la perte de cheveux ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la perte de cheveux. Parmi les raisons les plus courantes, on peut citer :

A découvrir également : Peut-on consommer de la propolis enceinte ?

  • l’âge,
  • le stress,
  • les produits de soins capillaires non appropriés,
  • les changements hormonaux,
  • les carences, etc.

Comme cela est expliqué sur ce site web, la perte de cheveux est principalement héréditaire. D’ailleurs, la majorité des personnes qui souffrent de calvitie l’ont hérité de leurs parents ou de leurs ascendants.

greffe de cheveux, perte de cheveux

Lire également : L'art du vapotage : techniques, conseils et bienfaits

Comment savoir si votre perte de cheveux est anormale ?

S’il est normal de perdre des cheveux lors des changements de saison, certains signes peuvent être alarmants. Vous devez alors savoir les identifier afin de remédier au plus vite au problème.

Une chute de plus de 200 cheveux par jour

Nous perdons en moyenne 50 à 100 cheveux par jour. Ces chiffres peuvent varier en fonction des saisons et de certains facteurs externes (allaitement, prise de médicaments, diète…). Au-delà de 200 cheveux, la chute peut être considérée comme pathologique.

Une chute de cheveux brusque

Une perte de cheveux qui apparaît de manière brutale doit vous alerter. Cela peut être le signe d’une chute de cheveux réactionnelle.

Une modification de la nature des cheveux

Vos cheveux deviennent plus fins à la suite de la perte de cheveux.

Des tempes ou le vertex qui se dégarnissent

La calvitie frontale est l’un des principaux signes révélateurs d’une chute de cheveux importante. La perte de cheveux au sommet du crâne est également très répandue.

Les solutions naturelles pour une perte légère

Pour retarder ou ralentir la chute des cheveux, vous pouvez utiliser des solutions naturelles comme les plantes, les huiles essentielles ou encore les compléments alimentaires. Le romarin, par exemple, limite la chute des cheveux et favorise leur repousse grâce à ses effets stimulants. Les huiles essentielles à base de curry, de cèdre et de ricin s’avèrent également efficaces pour réduire les pertes capillaires. Si l’alimentation et les huiles essentielles ne permettent pas de remédier à vos problèmes de calvitie, il faudra vous tourner vers les compléments alimentaires. Riches en vitamines B8, B5 et en biotine, ils renforceront vos follicules. Dans tous les cas, demandez l’avis de votre médecin.

Quelles solutions plus permanentes pouvez-vous envisager ?

Grâce à l’évolution de la technologie, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions permanentes pour traiter les chutes de cheveux. Certaines sont d’ailleurs de plus en plus populaires.

Les implants capillaires

C’est un acte chirurgical qui consiste à greffer des cheveux provenant des zones non touchées par l’alopécie sur les parties dégarnies. Cette technique a l’avantage d’offrir un résultat naturel, esthétique et durable.

La stimulation capillaire par injection

Elle vise à stimuler l’activité cellulaire des follicules pileux et à améliorer la vascularisation du cuir chevelu en y injectant un cocktail de polyvitamines.

Les traitements médicamenteux pour lutter contre la chute de cheveux

Les traitements médicamenteux pour lutter contre la chute de cheveux

Il existe aussi des solutions médicales, sous forme de médicaments, qui peuvent aider à ralentir ou stopper la perte de cheveux.

Le Minoxidil

Ce traitement est utilisé depuis les années 1980 et vise à stimuler la croissance des follicules pileux. Il peut être appliqué localement sur le cuir chevelu en lotion. Ce remède a été approuvé par les autorités compétentes et donne souvent des résultats encourageants.

Le Finastéride

C’est un médicament qui agit directement sur les hormones responsables de la chute des cheveux chez l’homme. Il permet notamment d’inhiber une enzyme responsable de cette chute et donc d’aider à préserver le capital capillaire restant. Le finastéride doit cependant être prescrit uniquement par un médecin spécialiste dans ce domaine car il présente quelques effets indésirables potentiels qu’il faut éviter.

L’avantage principal des traitements médicamenteux est qu’ils ne présentent pas, en règle générale, beaucoup d’effets secondaires graves contrairement aux autres options thérapeutiques plus radicales comme l’intervention chirurgicale notamment. Toutefois, ces produits doivent être utilisés avec prudence et rigueur puisqu’un usage mal contrôlé pourrait avoir des conséquences néfastes sur votre santé globale ou locale si vous souffrez déjà de pathologies sensibles du métabolisme général ou du cuir chevelu.

Les options de greffe capillaire pour une solution définitive

Les options de greffe capillaire pour une solution définitive

Pour ceux qui cherchent une solution plus permanente, la greffe capillaire peut être envisagée. Il s’agit d’une intervention chirurgicale visant à transférer les follicules pileux d’une zone donneuse, souvent située sur l’arrière de la tête ou sur les côtés, vers la zone chauve ou clairsemée. Cette technique est particulièrement efficace pour traiter la calvitie masculine et féminine.

La FUT (Follicular Unit Transplantation)

Cette technique consiste en un prélèvement de bandelette cutanée contenant des cheveux à partir de la zone donneuse avant d’être découpée en micro-greffons puis réimplantée dans la zone souhaitée. Cette méthode nécessite des points de suture et laisse une cicatrice linéaire permanente.

La FUE (Follicular Unit Extraction)

Cette méthode est plus récente que celle précédemment décrite, elle permet le prélèvement individuel des unités folliculaires directement depuis le cuir chevelu grâce à une petite incision pratiquée par un punch très fin circulaire atteignant jusqu’à 1 mm maximum de diamètre afin d’éviter toute trace visible. Les microgreffons sont ensuite implantés un par un dans les zones receveuses en fonction du plan établi au préalable avec votre chirurgien spécialisé.

L’avantage principal des méthodes chirurgicales est qu’elles donnent un résultat durable. Vous devez noter que ces interventions sont coûteuses et qu’elles nécessitent souvent plusieurs séances pour obtenir un résultat satisfaisant. Toutes les options chirurgicales présentent des risques d’infection ou de complications postopératoires qui doivent être pris en compte avant toute décision.

La perte de cheveux peut toucher tout le monde sans exception, mais il existe aujourd’hui différentes solutions pour y remédier selon votre cas particulier. Il est recommandé de prendre l’avis d’un spécialiste qualifié afin d’établir un diagnostic précis et de trouver la solution adaptée à votre situation spécifique, car chaque personne est unique avec une échelle différente de calvitie ou d’alopécie diffuse qui doit être examinée minutieusement.

à voir