Comment choisir le bon chauffe-eau thermodynamique parmi ceux existants ?

Équipement écologique de référence pour réduire votre facture énergétique, le chauffe-eau thermodynamique individuel (CETI) s’invite de plus en plus dans les logements français. Sa durée de vie d’environ 20 ans, son prix intéressant et les différentes aides gouvernementales qui accompagnent son installation en font un investissement très rentable. Toutefois, vous devez choisir le modèle le mieux adapté à votre profil énergétique afin d’éviter les mauvaises surprises.

Les avantages d’installer un chauffe-eau thermodynamique chez vous

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique (CET) est fortement encouragée par le gouvernement français dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. En voici les principaux avantages.

A voir aussi : Aménager sa cabane de jardin : nos idées

Réalisez d’importantes économies d’énergie

Le CETI est spécifiquement conçu pour la production d’eau chaude sanitaire (ECS), contrairement à la PAC air-eau. Il offre donc un rendement et une efficacité optimale, ce qui permet de réaliser d’importantes économies énergétiques.

Avec un ballon thermodynamique, vous pouvez économiser jusqu’à 70 % sur vos factures énergétiques. Le dispositif permet aussi de couvrir tous vos besoins d’eau chaude s’il est bien choisi.

A lire aussi : 5 astuces pour créer une ambiance cocooning dans votre chambre

Profitez d’un investissement rentable

Le prix d’un CET varie entre 2500 et 5 000 euros selon le modèle et la marque. Bien que ce montant semble élevé pour un simple ballon d’eau chaude, il se rentabilise très vite. Il suffit de choisir le bon chauffe-eau thermodynamique et de confier les travaux d’installation à un artisan expérimenté.

Plusieurs aides à la rénovation énergétique facilitent son acquisition. Bénéficiez ainsi :

  • d’une subvention MaPrimeRénov’ allant jusqu’à 1200 euros,
  • de 15 000 euros remboursables sur 20 ans avec l’éco-prêt à taux zéro,
  • de la TVA à 5,5 % en sollicitant un artisan RGE…

Il existe également de nombreuses aides locales dont la forme et le montant varient selon votre région. Nous vous suggérons donc de contacter votre mairie.

Chauffe eau écologique thermodynamique

Participez à la lutte environnementale

Même s’il permet de produire de l’eau chaude à volonté, le chauffe-eau thermodynamique émet 10 fois moins de CO2 qu’un modèle au fioul ou au gaz. La raison de cette efficacité ? Un fonctionnement basé sur l’aérothermie.

Le CET capte les calories qui se trouvent naturellement dans l’air et qui servent ensuite à chauffer son liquide caloporteur. La chaleur induite est restituée à l’eau qui se trouve dans le ballon pour produire de l’eau chaude sanitaire à une température allant jusqu’à 60 °C.

Présentation des différents types de chauffe-eau thermodynamiques

Il existe 5 types de CET. La prise en compte des caractéristiques de chaque modèle vous aidera à effectuer un choix optimal.

Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

Ce type d’appareil concentre deux fonctions : la production d’eau chaude et la ventilation. Il s’installe donc dans un espace habitable et est relié au système de ventilation qui s’y trouve.

Le système aspire l’air ambiant par les entrées d’air situées au-dessus des fenêtres et expulse l’air vicié par les bouches d’extraction. De plus, l’air chaud est transmis au ballon thermodynamique à travers un réseau de conduits isolés.

Le CET sur air extrait se caractérise néanmoins par des nuisances sonores qui peuvent déranger votre quiétude. Il faut également un débit d’air suffisamment élevé pour garantir un fonctionnement correct.

CETI aérothermique sur air intérieur

Cette forme de chauffe-eau capte et refoule l’air en vrac dans son environnement immédiat. L’air rejeté par le système est donc glacial. Le principal avantage du modèle aérothermique sur air intérieur est l’absence de bruit. La pièce ou le cellier qui l’abrite doit néanmoins être parfaitement isolé.

Le contrecoup du refroidissement important après chaque expulsion d’air vicié est la diminution des calories à proximité du chauffe-eau. Il est alors difficile d’obtenir des performances stables avec ce dispositif.

Chauffe-eau thermodynamique gainé sur air extérieur

Il s’agit du système le plus utilisé dans les constructions neuves, car ce type de chauffe-eau intègre une gaine aspirante et refoulante. L’appareil s’installe donc facilement dans une pièce chauffée ou habitable. Vous pouvez même le placer dans un local isolé si l’air qui s’y trouve n’est pas en permanence renouvelé par l’ouverture et fermeture des portes.

Toutefois, ce modèle de CETI implique une étanchéité optimale pour éviter de dégrader l’isolation de votre pièce. Si les pertes énergétiques par refroidissement sont minimes, les performances sont en deçà de celles que vous obtenez avec prise d’air dans un local isolé.

Chauffe-eau thermodynamique sur retour plancher chauffant

Il se place sur le circuit retour hydraulique de votre plancher chauffant et prélève les calories qui s’y trouvent. Son fonctionnement repose sur deux techniques : le captage géothermique avec une sonde et le captage héliothermique avec un fluide frigorigène.

Le CET sur retour plancher chauffant offre des performances saisonnières très élevées, car sa source énergétique a une température stable. Cependant, son prix de revient élevé pèse sur l’amortissement et la rentabilité de son installation.

Chauffe-eau thermodynamique de type split sur air extérieur

Il est composé de deux blocs comme pour les dispositifs de climatisation : une pompe à chaleur située à l’extérieur et un bloc placé dans un local habitable. Avec ce système, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter de l’isolation thermique de votre pièce ni de la nuisance sonore.

Les performances d’un tel appareil sont néanmoins limitées par les différents cycles de dégivrage relatifs aux résistances électriques qu’il intègre. De plus, l’exposition du bloc extérieur aux intempéries diminue sa fiabilité et sa durée de vie.

Comment choisir celui qui conviendra à votre logement ?

Choisir le chauffe-eau thermodynamique adapté à vos besoins revient à analyser plusieurs paramètres. Nous vous présentons ici les points les plus importants dans ce choix.

Optez pour un CETI instantané ou un modèle à accumulation

La taille de votre foyer est le principal élément qui détermine le type de CET à choisir. Avec peu de membres, nous vous suggérons de choisir un modèle instantané. Ce dispositif ne possède aucune cuve dédiée au stockage : l’eau est chauffée à la demande.

Pour un foyer de plusieurs personnes, le chauffe-eau à accumulation est la meilleure option. Il permet de stocker jusqu’à 300 litres à une température avoisinant les 15 °C. Vous pouvez alors porter plus facilement l’eau disponible à 50 °C et répondre rapidement aux besoins de tous les habitants de votre logement.

Tenez compte du Coefficient de Performance (COP)

Cet indice résulte du rapport entre l’électricité consommée par le chauffe-eau et l’énergie qu’il restitue. Quand votre dispositif produit 5 kW en consommant 1 kW, nous parlons de COP 5. Nous vous recommandons de choisir un appareil dont le COP est supérieur à 3,2.

Choisissez votre CETI selon la capacité du ballon

Il est primordial de bien dimensionner votre dispositif de chauffage. Un appareil trop grand est synonyme de surconsommation tandis qu’un modèle trop petit occasionne un manque d’eau chaude. Pour un choix optimal, tenez compte :

  • du nombre de points d’eau disponible,
  • de la taille de votre logement,
  • de vos habitudes de consommation,
  • de probables naissances à venir.

Il faut en moyenne 50 litres d’eau chaude par adulte, 150 litres pour deux parents et un enfant ou 250 litres pour deux parents et 3 enfants.

ballon thermodynamique

Les autres critères à prendre en compte pour le choix de votre chauffe-eau

Le temps de la montée en température, le niveau sonore et les dispositifs de protection intégrés sont autant de paramètres à prendre en compte dans le choix de votre ballon d’eau chaude. Choisissez également les options disponibles selon vos besoins. Il s’agit notamment du pilotage à distance avec une application mobile et du mode automatique.

Le prix est déterminant dans le choix de cet appareil. Il faut compter entre 1500 et 3 000 euros hors pose pour un CET sur air intérieur. Ce montant peut aller jusqu’à 3 500 euros pour un modèle sur air extrait.

Où et comment l’installer chez vous ?

Le ballon thermodynamique peut s’installer partout, mais il peut être quelque peu encombrant. Nous suggérons donc de le placer dans votre buanderie, votre dépendance, votre garage ou votre local annexe.

Il faut au moins une surface de 10 m², un volume d’air d’environ 20 m³ et une pièce se situant dans l’enveloppe thermique de votre logement pour assurer le fonctionnement optimal de cet appareil. Nous vous suggérons donc de confier les travaux d’installation à un artisan RGE.

à voir