Faut-il s’inquiéter de la puff (cigarette jetable tendance) ?

La puff est une cigarette tendance dont le rôle est de permettre aux fumeurs, les jeunes en l’occurrence, de faire le sevrage. Malheureusement, cette cigarette jetable aux arômes sucrés et divers est fortement appréciée par les lycéens et les collégiens. Vous vous demandez alors s’il y a lieu de s’inquiéter de la puff. Trouvez dans cet article ce qu’il vous faut savoir sur les dangers de la prise des puffs.

La puff : que faut-il savoir ?

La puff est une mini-cigarette jetable dotée d’arômes divers et fabriquée aux États-Unis. En réalité, ces cigarettes électroniques jetables présentent les mêmes caractéristiques que les cigarettes électroniques classiques. La seule différence est que les puffs ne peuvent pas être rechargées. Aussi, il est important de notifier que cette cigarette électronique est créée dans le but de freiner les ardeurs au tabagisme. Cela permettra donc aux utilisateurs  puff de se sevrer.

A lire en complément : Les avantages d'un voyage en camping-car : Guide complet pour les débutants

Une fois sur le marché, le style coloré de cette cigarette ainsi que goût fruité ont reçu l’admiration des jeunes. Ce n’est donc pas sans raison que vous verrez les lycéens avec des vaporettes jetables. Par ailleurs, vous devez savoir que chaque puff peut offrir de 300 jusqu’à 600 bouffées. Il est vrai qu’il existe des puffs sans nicotine. Mais la plupart d’elles en regorgent. C’est justement à cause de cet ingrédient que beaucoup estiment qu’il est judicieux de s’inquiéter de la prise de puff.

Les dangers liés à la prise de puff

Vous le savez déjà : la cigarette puff est créée pour aider les gens à arrêter lentement de fumer. Mais la nicotine qu’elle contient semble ne pas arranger les choses. Ainsi, les jeunes qui y ont pris goût sont exposés à des dangers dont ils ignorent la portée.

Lire également : Comment trouver une épicerie de nuit autour de chez soi ?

Addiction au tabac

Il n’est plus besoin de vous notifier que la nicotine est une substance nocive pour la santé. En effet, le goût arôme et la saveur fruitée des puffs poussent les jeunes à en prendre davantage. Ce qu’ils ignorent est que ces cigarettes contiennent de la nicotine qui pourrait les amener à être addicts du tabac. Ce faisant, il est très facile de manifester de la dépendance à la nicotine. La raison est très simple : une seule expérience de prise de puff peut les amener à être addicts de la nicotine.

En réalité, la nicotine vous permet de vous trouver, après la prise des puffs, dans une sensation de plaisir intense. Malheureusement, cet état ne dure que sur l’instant. Quelques minutes après, vous observerez une sensation de manque. Dans ce cas, vous n’aurez d’autres choix que d’en prendre encore et encore : vous devenez ainsi accro aux puffs.

Puff sur le plan sanitaire

Vous devez savoir que certains constituants des puffs sont dangereux pour l’organisme. Les effets de la nicotine sur la santé ne sont plus à démontrer. Lorsque la dose de nicotine est élevée, la conséquence directe est qu’elle peut entrainer la mort. De même, la puff peut entrainer de graves intoxications chez un individu qui prend de la cigarette électronique. Il est d’ailleurs conseillé de garder les puffs loin des enfants. Aussi, vous devez essayer d’éviter une surdose de nicotine.

Généralement, la surdose peut se manifester de plusieurs manières. L’individu peut manifester des signes de confusion, de la diarrhée, des maux de tête. L’individu peut également avoir des palpitations, des nausées et même des vertiges. L’usage de la puff peut entrainer entre autres des difficultés respiratoires. Ce qui fait que l’individu peut ne peut arriver à supporter la chaleur au risque d’étouffer.

Puff sur le plan financier

Vous devez savoir que si vous avez pris l’habitude de prendre des cigarettes électroniques, vous devez essayer de sécuriser vos économies. Autrement, vous risquez de tomber dans un énorme piège. En effet, l’achat d’un puff revient à l’équivalent de deux paquets de cigarettes. Vous risquez ainsi de tomber dans le piège de l’addiction. Ce fait constitue un danger non seulement pour vos économies, mais encore et surtout pour votre santé.

Par ailleurs, certains jeunes prennent jusqu’à une puff de façon journalière. Le calcul de ce que cela coûtera par mois n’est pas à négliger. C’est pourquoi il est conseillé de ne pas suivre aveuglément la tendance. L’essentiel est de savoir comment se comporter pour un sevrage total et réussi.

Les avantages et inconvénients de la puff par rapport à la cigarette traditionnelle

Les puffs sont aujourd’hui très tendances, surtout auprès des jeunes. Elles représentent une alternative à la cigarette traditionnelle et peuvent être utilisées pour arrêter de fumer progressivement. Mais est-ce que les puffs présentent réellement des avantages par rapport aux cigarettes traditionnelles ? Et quels sont leurs inconvénients par rapport à ces dernières ? Nous avons mené l’enquête.

Le premier avantage de la puff est qu’elle contient beaucoup moins de substances toxiques que les cigarettes classiques. Effectivement, le tabac brûlé dans les cigarettes traditionnelles dégage plus de 7 000 substances chimiques dont près d’une centaine sont cancérigènes. Les puffs, en revanche, ne produisent pas cette combustion et libèrent donc bien moins de composés nocifs.

Leur conception permet un usage pratique et discret car elles sont jetables et produisent peu ou pas d’odeurs désagréables pour l’entourage immédiat du vapoteur. Elles se conservent aussi facilement dans une poche ou un sac sans risque d’incommoder autrui avec l’odeur caractéristique qui peut émaner du tabac chauffé.

Il faut noter que les puffs offrent divers arômes conçus pour plaire au consommateur (fruits rouges, menthol…) ce qui peut aider ceux qui souhaiteraient stopper leur consommation progressive du tabac.

Malgré ces avantages, certains aspects négatifs doivent être pris en compte lorsqu’on utilise des puffs. Tout d’abord, la puff contient de la nicotine. Or, cette dernière est très addictive et peut conduire à une dépendance rapide chez les utilisateurs réguliers.

Il faut savoir que les puffs ne sont pas sans risques pour la santé. Effectivement, même si elles contiennent moins de produits toxiques que les cigarettes traditionnelles, des études récentes ont prouvé leur impact néfaste sur l’organisme surtout lorsque le vapoteur est un adolescent ou un jeune adulte en période de formation cérébrale (impact sur l’apprentissage et la mémorisation).

Certains fabricants peuvent utiliser des matériaux bon marché qui peuvent occasionner des fuites ou des problèmes techniques divers ce qui posera non seulement des désagréments mais aussi un danger potentiel vu qu’ils augmenteront le contact avec les liquides pouvant contenir plus de nicotine, par exemple.

Comme mentionné précédemment, pensez à bien veiller à votre budget car les prix élevés, lorsqu’on cumule plusieurs recharges puis au besoin l’achat d’une nouvelle puff, tendent souvent à décourager ceux qui envisagent une consommation modérée voire d’arrêter totalement le tabac.

Nous constatons que malgré leurs avantages, certains inconvénients persistent quant aux puffs. Il revient donc aux consommateurs potentiels ou actuels d’en tenir compte afin que leur expérience soit positive tout en préservant leur santé et celle de leur entourage s’il y a lieu !

Les mesures prises pour encadrer l’utilisation de la puff dans certains pays

Depuis leur apparition sur le marché, les puffs ont suscité de nombreuses inquiétudes chez les autorités sanitaires. Effectivement, leur popularité croissante auprès des jeunes et leur utilisation accrue dans les lieux publics ont poussé certains pays à prendre des mesures pour encadrer leur usage.

En Australie et en Nouvelle-Zélande, par exemple, l’utilisation de la puff est interdite car elle ne respecte pas les lois strictement réglementées en matière de tabac. Les autorités australiennes ont notamment souligné que ces produits étaient une menace pour la santé publique et qu’ils devaient être traités comme n’importe quel autre produit du tabac.

De même, aux États-Unis, des villes telles que San Francisco ou encore New York ont banni l’utilisation de ces produits dans tous les espaces publics clos afin d’en limiter l’exposition au public.

En Europe aussi, plusieurs pays tels que le Danemark ou encore la Belgique ont pris des mesures visant à restreindre ou interdire complètement la vente de puffs ainsi que d’autres produits similaires. Par exemple, en France depuis 2017, il faut se renseigner sur les réglementations en vigueur dans son propre pays ainsi que sur les dangers liés à l’utilisation de ces produits pour préserver sa santé, tant qu’il reste difficile encore aujourd’hui d’en mesurer tout l’impact réel.

à voir