Bonus-malus : Votre clé pour une prime réduite

Lorsque vous discutez avec un agent d’une compagnie d’assurance, il peut expliquer le montant de votre prime d’assurance avec le bonus-malus. C’est en effet un dispositif d’augmentation ou de réduction de la prime d’assurance selon le comportement de conduite de l’assuré. Ce système fait l’objet d’une réévaluation toutes les années.

Quelques mots sur le bonus-malus

Lors de la détermination de la prime d’assurance auto, la compagnie se penche sur plusieurs éléments, dont le profil du conducteur, l’état de sa voiture, ses déplacements. Elle se penchera également sur le nombre de sinistres déclarés ayant concerné le conducteur au cours des dernières années. C’est le système de bonus-malus ou le coefficient de réduction-majoration que l’assureur calculera en fonction de ces sinistres.

A découvrir également : Les avantages de demander plusieurs devis d'assurance auto avant de choisir

Ainsi, si le conducteur n’a eu aucun accident de voiture au cours des précédentes années, il sera récompensé par un bonus. Autrement dit, sa prime d’assurance sera moins élevée. S’il a été responsable d’un ou de plusieurs accidents, il écope d’un malus et d’une prime d’assurance plus élevée.

Le fonctionnement du système de bonus-malus

Lorsqu’un conducteur prend une assurance auto, pour la première année de souscription, il aura un coefficient de 1. Si au cours de cette année, il n’a eu aucun sinistre responsable, l’année suivante, son coefficient baissera de 5% : le coefficient de l’année précédente est donc multiplié par 0,95. Par contre, à chaque sinistre responsable, que ce soit un accident ou autre, il subira une hausse de 25% du coefficient réduction majoration précédent.

A découvrir également : Les 10 voitures d'occasion les plus fiables

L’ancien coefficient est donc multiplié par 1,25. Si pour le sinistre, l’assuré est déclaré semi-responsable, son coefficient n’augmente que de 12,5%, autrement dit, l’ancien coefficient est multiplié par 1,125.

Il faut comprendre que ce ne sont pas tous les sinistres qui entraîneront cette application de de bonus-malus. Ce système ne s’applique pas non plus à certains véhicules, notamment aux véhicules agricoles, aux véhicules de collection âgé de 30 ans et plus, aux véhicules d’intérêt général, aux matériel forestier et de travaux publics ainsi qu’aux deux ou trois roues de moins de 125 cm3.

Le calcul du bonus-malus

C’est l’assureur qui calcule ce coefficient de réduction-majoration en se basant sur l’historique des 12 derniers mois, espacés de deux mois par rapport à l’échéance du contrat. Ce CRM est échelonné entre 0,50 et 3,50. Lorsqu’il prend son contrat d’assurance auto, il commence toujours avec un coefficient de 1.

Pour que vous puissiez mieux comprendre l’impact de ce bonus-malus sur votre prime d’assurance, prenons un exemple. Si la première année de contrat d’assurance auto, la compagnie demande 450 euros l’année, vous allez sûrement payer moins cher l’année suivante si vous n’avez eu aucun incident de la route cette première année.

Du côté de l’assureur, voici comme ce fait le calcul : 450 euros x 0,95, ce qui donne 427,5 euros. C’est le montant que vous payerez pour l’assurance auto lors de la deuxième année. Si vous avez été responsable d’un seul accident, vous allez payer 562,5 euros, soit 450 euros x 1,25. Sur 13 années sans sinistre, un conducteur pourra faire baisser son coefficient au plus bas, soit à 0,50.

Lorsqu’on paie trop cher son assurance auto, on peut être tenté de changer d’assureur. Oui, vous pouvez prendre un autre contrat auprès d’un autre assureur, mais le coefficient du bonus-malus sera le même. En effet, lors de la nouvelle souscription, le nouvel assureur recevra un relevé d’information de l’ancien assureur.

Vous devez redoubler de vigilance pour les années à venir pour ne pas faire d’accident, c’est ce qui va vous permettre d’avoir un bonus. Si vous estimez que votre assurance auto est trop chère, vous pouvez prendre une assurance dédiée aux conducteurs malussés. Vous pouvez également faire un devis auto.

à voir