Les dernières tendances du marché immobilier à connaître dès maintenant

Au cours de ces dernières années, le marché immobilier a connu des évolutions notables, impactant les choix et les comportements des investisseurs, des acheteurs et des locataires. Dans un contexte économique en constante mutation, il devient primordial de se tenir informé des tendances actuelles pour prendre les meilleures décisions possibles. Les nouvelles technologies, les préférences des générations émergentes et les fluctuations économiques sont autant de facteurs qui influent sur l’évolution du secteur immobilier. Il est crucial d’anticiper ces changements et de les intégrer dans ses stratégies immobilières pour maximiser ses chances de réussite et de rentabilité.

Logements anciens : demande en hausse

La demande pour les logements anciens en hausse est l’une des tendances majeures qui s’observent actuellement sur le marché immobilier. Les acheteurs privilégient de plus en plus l’authenticité et le charme d’un bien ancien, souvent situé dans des quartiers historiques ou pittoresques. Ce type d’habitat a également l’avantage de bénéficier d’une localisation centrale dans les villes, à proximité immédiate des commerces et services publics.

Lire également : Comment calculer la rentabilité d’un investissement immobilier ?

Penser à la construction ainsi qu’à son état général sont deux éléments essentiels à prendre en compte. Effectivement, certains logements anciens peuvent nécessiter des travaux importants pour être remis aux normes actuelles, ce qui peut représenter un coût élevé.

En parallèle de cette tendance à la recherche du cachet architectural propre aux bâtiments anciens, se développe aussi un intérêt croissant pour les quartiers périphériques des villes. Plus abordables que leur centre-ville respectif tout en proposant souvent davantage d’espaces verts et une ambiance villageoise plaisante, ces zones voient leur attractivité renforcée auprès de jeunes couples ou de familles souhaitant accéder à la propriété sans se ruiner.

A voir aussi : Vente d'un appartement à Ollioules, l'importance de se rapprocher d'un notaire

Toutefois, si les prix sont encore relativement stables dans ces secteurs aujourd’hui, ils risquent fortement de grimper dans un futur proche face au succès grandissant qu’ils connaissent. Il est donc recommandé • comme toujours lors de tout investissement immobilier • de considérer avec attention tous les paramètres lorsqu’on envisage l’acquisition d’un bien.

Périphéries urbaines en essor

Les quartiers en périphérie sont souvent bien desservis par les transports en commun, ce qui facilite l’accès aux centres-villes pour travailler ou profiter des animations culturelles.

Les villes moyennes sont aussi de plus en plus prisées pour leur qualité de vie et leurs prix abordables. Ces dernières années, la demande de biens immobiliers dans ces zones a augmenté considérablement, faisant ainsi grimper les prix et rendant certainement l’investissement immobilier moins accessible qu’auparavant. Pourtant, il ne faut pas perdre son objectivité face à cette nouvelle tendance car trouver un logement adapté peut s’avérer difficile. Acheter une maison tout près du centre-ville signifie souvent avoir accès à toutes les sorties sans avoir besoin d’une voiture, mais cela peut être très bruyant et coûter très cher ! Ceux qui recherchent plutôt le calme peuvent préférer des quartiers résidentiels situés loin du brouhaha urbain, mais auront peut-être besoin d’un véhicule pour se déplacer quotidiennement.

La tendance actuelle sur le marché immobilier traduit une recherche globale d’équilibre entre proximité urbaine et confort individuel. Les choix que feront les futurs acheteurs seront donc indispensables quant à savoir comment ils souhaitent vivre : au cœur même des grandes cités ou dans une zone plus reculée où règne la tranquillité ? Le choix appartient à chacun, mais il faut s’informer sur les tendances actuelles pour faire un achat immobilier éclairé.

Immobilier neuf : prix en forte hausse

En parallèle de cette tendance, l’immobilier neuf connaît aussi une montée importante des prix. Effectivement, la construction de nouveaux logements est de plus en plus coûteuse en raison de la hausse des prix des matériaux et du foncier. Le prix au mètre carré pour un bien immobilier neuf peut ainsi être jusqu’à 20 % plus cher que pour un bien ancien.

Cette augmentation des prix a plusieurs conséquences sur le marché immobilier. Elle réduit l’accès à la propriété pour les primo-accédants qui souhaitent acheter un logement neuf. Ces derniers doivent disposer d’un budget conséquent ou s’endetter davantage pour réaliser leur projet immobilier. Cela favorise aussi le développement de projets immobiliers haut de gamme dans les grandes villes où la demande est forte.

Il existe toutefois certains moyens de contourner cet écueil et surtout de faire fructifier son investissement : dès lors qu’on se tourne vers une acquisition immobilière permettant d’allonger sa capacité financière en empruntant intelligemment (en prenant soin notamment des taux proposés), l’achat se situe alors comme étant très clairement profitable :

  • • Les prêts aidés tels que le Prêt à Taux Zéro (PTZ) peuvent aider les jeunes acquéreurs à financer leur premier achat immobilier.
  • • L’investissement locatif peut être intéressant dans certains cas avec une rentabilité nette souvent supérieure aux autres placements comme l’assurance-vie ou le livret A.
  • • Le crowdfunding immobilier est aussi une option pour investir dans un projet de construction à plusieurs, et ainsi réduire les coûts d’acquisition tout en diversifiant son portefeuille d’investissement.

Pensez à bien se renseigner sur les différentes options qui s’offrent aux acheteurs avant de prendre une décision. S’informer sur la tendance du marché immobilier permet ainsi d’avoir toutes les cartouchières nécessaires pour entreprendre une décision éclairée.

Investir dans les villes en développement

En parallèle de ces évolutions, les villes en développement sont à surveiller pour les opportunités d’investissements immobiliers. Effectivement, certaines métropoles comme Casablanca au Maroc ou encore Lima au Pérou connaissent actuellement un essor économique important et offrent des perspectives intéressantes aux investisseurs immobiliers.

Cela est notamment lié à l’urbanisation croissante de ces villes qui favorise la construction de nouveaux logements. Les prix y sont généralement plus abordables que dans les grandes capitales européennes tout en offrant un potentiel de rentabilité important grâce à une demande locative forte et constante.

Par exemple, Lima offre des possibilités d’investissements intéressantes dans le domaine du tourisme avec ses nombreux sites historiques et archéologiques attirant chaque année des millions de visiteurs. Une location saisonnière peut alors s’avérer très rentable pour un investisseur immobilier avisé.

Casablanca quant à elle est considérée comme étant la ville la plus dynamique du Maghreb avec une économie diversifiée entre industrielle, agricole et tertiaire (tourisme). Elle compte aussi le principal port marchand du pays ainsi qu’un aéroport international facilitant l’accès aux voyageurs étrangers. Cette situation géographique avantageuse fait donc d’elle une destination idéale pour les entreprises souhaitant s’établir sur ce marché en pleine expansion.

Il faut faire preuve d’une grande prudence lorsque l’on se lance dans ce type d’investissement à l’étranger. Il est ainsi nécessaire de bien s’informer sur les réglementations en vigueur dans le pays concerné, notamment en matière fiscale et d’immobilier. Le recours à un expert local peut aussi être recommandé pour assurer la pérennité de son investissement.

Les opportunités d’investissements immobiliers sont nombreuses et variées en fonction des pays et des villes ciblées. Une étude précise du marché immobilier national ou international couplée avec une bonne analyse des tendances économiques permettra aux investisseurs de faire fructifier leur patrimoine sans prendre trop de risques financiers.

L’impact de la crise sanitaire sur le marché immobilier

En parlant de risques financiers, pensez toujours à faire preuve d’une extrême vigilance. Les fluctuations rapides du marché peuvent créer des risques importants pour les acheteurs, notamment en termes de valorisation à long terme et donc de potentielles perturbations sur le plan financier.

Malgré ces incertitudes liées à la crise sanitaire, il est possible de rester optimiste quant aux perspectives d’évolution du marché immobilier. Les facteurs structurels tels que l’urbanisation croissante et la demande continue pour des logements confortables continuent d’être porteurs même dans un contexte pandémique. L’investissement immobilier reste une option intéressante pour ceux souhaitant se constituer un patrimoine durable ou générer des revenus locatifs réguliers.

Les avantages de l’investissement locatif pour les particuliers

Parmi les différentes options qui s’offrent aux investisseurs immobiliers, l’investissement locatif est une solution courante pour les particuliers. Ce type d’investissement consiste à acheter un bien immobilier pour le mettre en location et ainsi générer des revenus locatifs réguliers. C’est une stratégie très populaire auprès des investisseurs immobiliers débutants car elle offre plusieurs avantages.

L’investissement locatif permet de bénéficier d’un rendement intéressant. Effectivement, les loyers perçus peuvent couvrir tout ou partie des mensualités du crédit immobilier contracté pour financer l’achat du bien. Le remboursement se fait sans que cela ne pèse sur la trésorerie personnelle de l’investisseur. Si celui-ci a choisi un bien situé dans une zone où la demande locative est forte et la concurrence faible, il peut espérer réaliser une belle plus-value à la revente.

L’investissement locatif peut offrir de nombreux avantages fiscaux. Les intérêts du crédit immobilier sont déductibles des revenus fonciers perçus chaque année et certains travaux réalisés dans le logement peuvent donner droit à des réductions fiscales importantes (loi Pinel). Le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) permet aussi de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.

L’investissement locatif donne accès à un patrimoine tangible et durable, contrairement aux placements financiers souvent fluctuants. L’investisseur peut avoir un certain contrôle sur son investissement et décider des travaux à réaliser pour améliorer la qualité de son bien immobilier.

Il faut prendre en compte les risques liés à l’investissement locatif, qui peuvent être notamment financiers (difficulté à trouver un locataire solvable) ou juridiques (litige avec le locataire). Il faut bien se renseigner avant d’investir et s’entourer de professionnels compétents pour éviter les pièges éventuels du marché immobilier.

à voir