C’est quoi une grippe musculaire ?

La grippe est une maladie qui s’invite dans notre organisme très souvent en période de froid. C’est une infection virale très contagieuse qui s’attaque au système respiratoire. Cependant, la fonction respiratoire n’est pas sa seule zone d’intervention. Elle se répercute sur tout l’organisme. C’est pour cela qu’il n’est pas rare d’entendre parler de grippe musculaire.

Qu’est-ce que la grippe musculaire ?

Comme la plupart des symptômes de la grippe, les courbatures sont une conséquence de la réaction immunitaire à l’infection. En effet, afin de coordonner les mesures immunitaires, l’organisme libère des médiateurs. Il s’agit des prostaglandines. Ils participent à la réaction inflammatoire de défense contre les virus. Pendant l’exercice de leur fonction, les prostaglandines libèrent en même temps des stimuli douloureux dans les cellules nerveuses.

A lire aussi : Les avantages des aliments riches en antioxydants

Quand cela se remarque dans les jambes et les bras, ça veut dire que la défense propre à l’organisme est lancée contre les agents pathogènes. Généralement, les courbatures arrivent deux jours après l’infection. Par conséquent, la grippe musculaire n’est rien d’autre qu’une réponse immunitaire de l’organisme face aux agressions des agents pathogènes.

Les douleurs musculaires sont aussi susceptibles d’être accompagnées par une fièvre pouvant atteindre les 40 degrés Celsius. Lorsque les agents pathogènes sont sous contrôle et que la réaction immunitaire diminue, vous remarquez que les douleurs musculaires disparaissent progressivement.

A lire aussi : 5 astuces pour un sommeil réparateur

Comment soigner la grippe musculaire ?

Les techniques de guérison de la grippe musculaire ne sont rien d’autre que celle de la grippe ordinaire. Il existe des remèdes naturels ainsi que des remèdes pharmaceutiques. Si vous préférez les remèdes naturels, vous devez commencer par surveiller votre température ou celle de la personne souffrante. N’exercez aucune activité, ne vous déshydratez pas et surtout, reposez vous beaucoup.

Pour soigner la grippe musculaire, vous devez aussi aérer votre logement et éviter de trop vous couvrir. Dans l’optique d’accélérer le processus, vous pouvez prendre des infusions au thym et au miel. Il est possible d’y ajouter un peu de Cannelle ou de citron. N’oubliez pas qu’il faut boire chaud. Si vous souhaitez les remèdes pharmaceutiques, votre traitement doit se concentrer à deux niveaux.

Primo, vous devez prendre un traitement antiviral spécifique à la grippe. Le traitement antiviral doit être pris dans les 48 h suivant l’apparition des symptômes. En plus de diminuer les symptômes de la grippe, il permet aussi de réduire sa durée. Secundo, vous devez prendre du paracétamol pour réduire le gêne. Cet antalgique est essentiel pour lutter contre les maux de tête, la fièvre et surtout les courbatures. Cependant, en cas de contre-indications, vous devez l’éviter.

Les symptômes de la grippe musculaire

Les symptômes de la grippe musculaire commencent généralement par une sensation de faiblesse et de fatigue. Vous ressentirez des douleurs dans les muscles ainsi que des frissons accompagnés d’une fièvre élevée. Vous pouvez aussi avoir mal à la tête, au ventre, ou encore avoir un nez bouché.

Les douleurs musculaires peuvent être localisées ou généralisées selon l’intensité du virus. Elles sont souvent décrites comme étant intenses et lancinantes. Les courbatures sont aussi très fréquentes lorsqu’on est atteint de grippe musculaire.

La fièvre quant à elle peut être extrêmement élevée (allant jusqu’à 40 °C) mais elle reste généralement temporaire durant les premières heures d’apparition des symptômes avant de redescendre progressivement en quelques jours.

Lorsque ces symptômes se manifestent, vous devez consulter rapidement votre médecin traitant afin qu’il puisse poser un diagnostic précis et adapté pour mettre en place un traitement efficace dès le début de l’infection virale. Il faut éviter toute automédication pouvant aggraver la situation surtout pour les personnes fragiles telles que les enfants et les personnes âgées qui nécessitent une attention particulière lorsque ces signaux cliniques apparaissent.

Les préventions pour éviter la grippe musculaire

La grippe musculaire, comme toute autre maladie virale, peut être évitée avec des mesures de prévention simples. La première mesure à prendre est d’éviter les contacts rapprochés avec les personnes atteintes pour éviter une contamination. Évitez aussi de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche sans avoir au préalable lavé vos mains.

Ces gestes permettent non seulement de lutter contre ce fléau sanitaire, mais aussi contre d’autres infections respiratoires telles que la grippe musculaire dont nous venons de parler plus haut.

Adoptez donc ces quelques habitudes simples pour réduire considérablement le risque de contracter la grippe musculaire ou tout autre type d’infection virale !

à voir